Détail des étapes

Ci-dessous le détail manuscrit de toutes les étapes. Je vais plastifier cela en version A4. Le but est de l’utiliser régulièrement pour me guider au quotidien afin de ne pas devoir utiliser mon téléphone en permanence. Etant donné que je ne prends pas de carte avec moi, ce système sera également mon backup en cas de panne sèche de mon Iphone.

GTA Brunomoves Etape 1-11 GTA Brunomoves Etape 12-22 GTA Brunomoves Etape 23-30

L’itinéraire

2015 Tour Mont Thabor (184)

Voici la trace de cette aventure.
(Merci à moveyouralps pour ces infos)

  • Du Lac Léman au Mont Blanc
    La partie nord de la Grande Traversée des Alpes traverse les alpages laitiers de Haute-Savoie, le massif du Chablais, la chaîne des Fiz, les Aiguilles Rouges et le célèbre massif du Mont Blanc.
  • Du Mont Blanc à la Maurienne
    Ce tronçon de la Grande Traversée des Alpes permet de quitter la vallée de Chamonix par la sublime réserve naturelle des Contamines-Montjoie (Dômes de Miage, Tré la Tête…) avant de passer par le Beaufortain pour rejoindre la vallée de la Tarentaise et traverser le Parc National de la Vanoise.
  • De la Maurienne à la Haute-Tinée
    De Modane, la Grande Traversée des Alpes traverse le Briançonnais le long de la crête frontalière avec l’Italie – refuges de la vallée Etroite – pour basculer dans le Parc Naturel Régional du Queyras, haut lieu de la randonnée à pied. Du Queyras, la GTA arrive en Haute-Ubaye et ses sommets rocheux avant d’entrer dans le territoire du Parc National du Mercantour, dernier grand massif de la traversée.
  • De la Haute-Tinée à la Mer
    Ce dernier tronçon de la Grande Traversée des Alpes traverse le Parc National du Mercantour, puis l’arrière-pays Niçois et ses villages perchés. Il permet de « plonger » dans la grande bleue depuis les derniers sommets et cols des Alpes en descendant vers Nice ou Menton. La variante par le GR®52A passe au plus près de la ligne de crête frontalière avec l’Italie et le Parco Delle Alpi Marittime, dans la vallée des Merveilles, site isolé par des cols au-dessus de 2000 m que les hommes du paléolithique ont utilisé pour graver sur la roche leur représentation du monde.

Carte GR5

30 étapes

Ça y est. J’ai terminé de construire mon itinéraire ce jeudi 7 avril 2016. J’ai profité de nos vacances de Pâques à Saint Idesbald. Je réalise mon itinéraire le matin pendant que ma petite famille dort tranquillement…et l’après-midi je suis bien souvent sur la plage avec mon ami Stephane en buggy kite.
Résultat, 30 étapes qui varient de 10 à 30 kilomètres. Au total, 680 kilomètres, 35.000 mètres de dénivelés positifs et la même chose en négatif. Je marcherai +- 250 heures. Ce fut un réel travail. Il ne s’agit pas simplement de suivre le GR. Chaque étape doit être construite en fonction du relief et des refuges. J’ai essayé de choisir les refuges en fonction des kilomètres et du dénivelé mais aussi en fonction de ce que je ressentais émotionnellement par rapport à la localisation du refuge. J’ai été regarder chaque refuge afin de choisir celui qui me « plaisait » le plus. J’ai plus d’une fois passé 1 heure sur 1 étape. Je me suis parfois écarté du GR pour aller dormir dans un refuge bien précis… Bref, j’ai passé un nombre d’heures assez conséquent à réaliser MON itinéraire. Mais bon, c’est mon petit côté un peu trop méticuleux, à toujours vouloir faire le mieux. Ce n’est pas pour rien que mon qualificatif chez les scouts est « diamant brut ». Pour le totem et pour ceux qui ne le savent pas c’est Belette !!! Il paraît qu’il y en a des blanches à la montagne. Je verrai bien.

(Photo de Saint Idesbald – Pâques 2016)2016 Saint Idesbald Idesbald_0086

2016 Siant Idesbald0724

2016 Saint Idesbald Idesbald_0041

2016 Saint Idesbald Idesbald_0049image

Construire son itinéraire

Par ou commencer ?
Je ne suis jamais parti plus de 5 jours de suite….avec une bonne vieille carte.  Il ne s’agit pas ici de faire une boucle de 5 jours autour du Viso ou des Fiz mais de construire un itinéraire de 30 jours pour relier 2 points distant de 680 km. Je dois donc trouver un outil qui va m’aider à construire mes étapes quotidiennes avec une synthèse de la distance, du dénivelé positif et négatif,…et qui me permet de voir des gîtes, refuges,…situés sur chacune des étapes.  Bref un fameux programme. Mon choix s’est porté sur le logiciel Openrunner. Assez facile d’utilisation, il a parfaitement rempli sa mission. Il faut juste comprendre le principe de fonctionnement mais cela vaut pour tout nouvel outil ou système que l’on souhaite maitriser. Je crée un compte gratuit, un identifiant, un password et c’est parti. Je défini le type de carte (IGN Topo France), le mode de transport (voiture, piéton ou cycliste),je choisi de mode « calculateur d’itinéraire » plutôt que de tracer tous les points…et ma première étape est construite après 2 heures. C’est sur les conseils de Mister Xander que j’ai opté pour ce site. Son site est très riche en informations diverses. Il a déjà réalisé un nombre impressionnant de rando. Merci Xander pour tes conseils.

 

 

Cartes IGN ou E-cartes

Une question se pose rapidement. Comment vais-je arriver à me guider tout au long de ces 40 jours. Je vais tout de même pas emporter 15 cartes avec moi. C’est lourd, çà prend de la place…Si ce n’est pas avec des cartes « papiers », il n’y a pas beaucoup d’autres alternatives. Je vais utiliser les technologies actuelles. GPS, e-cartes, site…

  1. Construire mon itinéraire via un site qui me permet de programmer mes arrêts ou je veux en fonction de la distance mais surtout du dénivelé et des refuges
  2. Télécharger ensuite cet itinéraire sur mon smartphone
  3. Utiliser mon smarphone pour me guider pendant la journée
  4. Enregistrer en même temps ma trace afin d’avoir un compte rendu en fin de journée sur mes kilomètres parcourus,  mon temps de marche, ma position, le dénivelé positif et négatif…
  5. Et ensuite alimenter mon site avec mes sentiments sur ma journée

Ok super programme, mais toute cette technologie à embarquer qui va remplacer les bonnes vieilles cartes engendre d’autres questions. Il va falloir que je recharge mon smartphone en permanence afin de pouvoir l’utiliser pour tout cela. Or tout le monde sait bien qu’en fin de journée un smartphone est « mort ». De plus tous les refuges n’acceptent pas que l’on se connecte sur leur réseau électrique car souvent alimenté par l’énergie solaire. Je dois donc prévoir des solutions de recharges indépendantes avec une coque batterie (100%) en plus et une batterie annexe de 15.000 mah qui permet 4 à 5 recharges complètes. Cela devrait être suffisant…enfin je l’espère car tout cela a également un cout.

 

La grande traversée des alpes par le GR5

Le GR5, aussi appelé E2 (sentier de grande randonnée Européen) débute sur les plages de La mer du Nord dans les Pays Bas (Rotterdam) pour se jeter dans la mer Méditerranée à Nice 2500 km plus tard.
En chemin il traverse la Belgique, le Luxembourg et la Suisse. Son tracé a été étudié pour traverser le plus de massif montagneux : Les Ardennes, les plateaux de Lorraine, les Vosges et ses Monts d’Alsace, les plateaux et gorges du Jura et pour finir en apothéoses les merveilleuses Alpes.C’est sur cette partie qu’il prend son appellation de Grande Traversée des Alpes.

Ce GR® représente une traversée au long cours, difficile à effectuer en une seule fois.
Pour la partie GTA, il s’agit d’un sentier de montagne aux dénivelés importants, jusqu’à 2400 mètres de dénivelé positifs et 2000 négatifs. Il vaut mieux le savoir et s’y préparer physiquement et mentalement.