Jour 31 : 20 juillet 2016 Gite du Boreon – Refuge de Nice

La vieille au soir j’ai fait la connaissance de Michel, Laurent et son fils. C’était leur premier jour de randonnée. Malheureusement le fils de Laurent s’est tordu la cheville. Fini pour lui. Mais cela m’a permis de bénéficier d’une place au refuge de Nice. Michel et Laurent sont de Lyon mais surtout de grands amoureux de la montagne. Laurent des massifs de Chamonix … et Michel des massifs des Écrins. Étant donné leur localisation ils se font tres tres regulierement des petits WE randos. Bande de petits veinards. Ils connaissent super bien la montagne. J’en profite pour prendre qq renseignements pour les écrins car j’ai bien envie d’y retourner.

Avant d’attaquer le dur du dur, je passe par la Madonne de Fenestre.. Il y a un gros refuge du club alpin français. Le parking est rempli de voiture. Cela m’effraie un peu pour le reste de la journée. Le gardien me rassure. Beaucoup de touristes mais peu de randonneurs. Dans cette partie du Mercantour, il y en a assez bien. Je ne ferai que le refuge de Nice.

J’attaque la montée du Pas Mt Colomb à 2548 mètres. Après 30 minutes j’ai plus de jus. Je décide donc de m’arrêter et d’engloutir mon pique-nique. D’habitude je mange tjs de l’autre côté des cols. Je trouve un beau grand pin et je m’y installe. A l’ombre. Il fait vraiment chaud. Le sud du sud de mon voyage se rapproche. J’ai laissé filer Michel que j’avais rattrapé. J’ai retrouvé un rythme de marché assez puissant.

La montée est raide. Il n’y a pas énormément de km mais un bon dénivelé et surtout dans un dédale de blocs de pierre. Il faut être vigilant en permanence. A la fois pour voir où l’on pose son pied mais également pour ne pas se perdre. Une erreur et la cheville est retournée. Au fil des hrs, cela devient un peu un jeu. Parfois je saute d’un bloc à l’autre pensant qq minutes. Ensuite je m’arrête et je vérifie si je suis tjs bien sur la trace du Pas Mt Colomb. Il y a assez bien de voie d’escalade également. Je les entends mais impossible de les voir. C’est trop haut et trop vertical. Je croise presque personne. Les derniers 50 mètres de montée sont vraiment très raide. Au Pas je retrouve Michel qui s’est bien bloqué contre la paroi, a l’ombre pour pique-niquer. De l’autre côté la descente est superbe et la pente impressionnante. Nous observons qq chamois et 1hrs30 après nous arrivons au refuge de Nice. Laurent nous vient à notre rencontre. L’accueil au refuge est nickel. Pas tjs le cas dans les refuges CAF. Ils m’ont trouvé une place pour dormir. Juste à côté de la fenêtre. Magnifique car il faut tjs chaud et irrespirable. Pour une fous je dormirai super bien. Peu mais bien.

Niys passons le repas du soir ensemble avec une famille hollandaise de Utrecht. On blague, on discute,…et j’offre le Génépi pour terminer. Je commence à y prendre définitivement goût. Dodo maintenant car demain est une elle journée. On prévoit des orages en fin de journée. Je voudrais partir tôt pour profiter de la vallée des Merveilles.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Une réflexion au sujet de « Jour 31 : 20 juillet 2016 Gite du Boreon – Refuge de Nice »

Les commentaires sont fermés.