Jour 25 : 14 juillet 2016 Gite Refuge de Larche – Gite Communal de Bousieyas

Après l’appel de Christophe, je quitte le gîte Refuge de Larche vers 8 hrs 40 par la route en direction du Pas de la Cavale. C’est le premier col du Mercantour que je vais franchir. La vallée est magnifique. Une fois de plus je suis fort fort séduit par la région. Même les 6 km de petites routes sont beaux.

A l’entrée du vallon de Lauzanier en direction du lac, il y a beaucoup plus de monde. C’est l’autoroute. Cela m’inquiète un peu, Le sentier est même en béton sur le 1er kilometre. Une fois passé le lac de Lauzanier, il n’y a plus personne. Nous sommes le 14 juillet et tout le monde afflue vers ce beau lac.

La montée au Pas de la Cavale à 2600 est progressive. Par contre l’arrivée est aérienne. On arrive sur une falaise de 50 mètres qui domine un vaste plateau verdoyant ou l’on peut apercevoir les espaces de pâtures passés des troupeaux de moutons. Au sommet je fais la rencontre de Gilles. Professeur de physique chimie au lycée, il démarre sa rando vers Nice en 6 jours, pendant que son épouse et ses enfants sont en Bretagne dans sa belle-famille. Je décide de rester pique-niquer au sommet. Gilles me rattrape vers 14 hrs et nous finissons cette journée ensemble au gite communal de Bousieyas où nous sommes accueillis chaleureusement par Laurence et Claude, nouveau gestionnaire du gite,

Le gite a entièrement été restauré il y a 3 ans. C’est super mignon et décoré avec goût et simplicité. Après un séjour passéau Canada, Laurence et Claude reviennent en France et ouvrent leur restaurant dans la ville voisine de Saint Dalmas.  Après 9 ans ils décident de changer ànouveau de vie. Le gite est à reprendre. Ils posent une candidature et sont retenu. Leur contrat est renouvelé pour 3 ans. L’accueil est incroyable, le service de très grande qualité et la nourriture incomparable. Claude est un véritable chef. Crème de marrons aux cèpes pour démarrer…un festin. Au petit déjeuner les confitures sont faites maison. Tout est expliqué par Laurence qui adore son métier. Elle aime parler, partager et communiquer. Un régal dans tous les sens du terme. Merci bcp.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image